Culey le Patry

Identité

Nombre d’habitants (RGP08) : 344
Superficie de la commune : 780 ha

Nom du Maire : Mme Marie-Christine DANLOS
Adresse Mairie : Le Bourg 14220 Culey le Patry

Horaires d’ouverture : mardi 16h00 – 18h00
vendredi 16h00 – 19h00

Permanence du Maire : attente d’information

Tél :02 31 79 73 78  –   Fax : 02 31 93 96 45

Situation géographique

Commune de la Suisse Normande, Culey le Patry est doté d’un paysage contrasté dû à un terrain escarpé avec de multiples ruisseaux, typique de la Suisse Normande. La commune se situe sur la rive gauche de l’Orne, à 8km de Thury-Harcourt.
Le village comporte 17 hameaux.

Curiosités

Vallée de l’Orne, Menhir de la Belle Roche, site préhistorique, nombreux circuits de randonnée, église romane la Nativité de Notre Dame, bois.

Historique

Le nom de la commune ne prendra sa forme définitive qu’à partir du Xè siècle avec l’arrivée de la famille PATRY, dont l’ancêtre était un compagnon d’armes de ROLLON, premier Duc de Normandie. Les armes de la famille Patry étaient deux gueules et trois raies d’argent grenetées d’or. Cette seigneurie relevait de la baronnerie de Lamotte, Cesny. Guillaume Patry fût l’un des compagnons de Guillaume le Conquérant. Il l’accompagna en 1066 en Grande-Bretagne. La lignée mâle s’éteignit au XVIè siècle, l’héritier ayant été assassiné par son cadet, qui fut exécuté pour son crime en 1553. Au fil des siècles, les biens furent attribués à différents descendants indirects, dont la dernière représentante, Julie de Pierrefite, mourut en 1857, sans descendance.

La commune était jadis une paroisse du vicomté de Falaise. Elle possédait deux églises l’une d’architecture romane, l’autre le prieuré St Georges a été vendu à la Révolution en 1793 comme bien national ainsi que la ferme qui en dépendait.
En ce qui concerne la vie communale, on peut relever que la première classe (unique) a ouvert en 1835 (pour fermer en 1987).
La construction du Pont enjambant l’Orne au lieu-dit la Mousse, a commencé en 1847, la traversée s’effectuant par bac jusqu’alors.

La ligne de chemin de fer reliant Caen à Flers a débuté dans les années 1865. Elle a rassemblé une main d’oeuvre nombreuse et essentiellement bretonne. Cette main d’oeuvre, ainsi que celle des mines de St Rémy/Orne a engendré une économie locale importante. En effet, avant la seconde guerre mondiale, on dénombrait 3 cafés-épicerie et un cordonnier. Ces commerces ont disparu au fil de l’évolution du mode de vie. Il ne reste plus qu’une auberge dans le bourg où l’on peut se restaurer après avoir arpenté les nombreux circuits pédestres comportant de superbes points de vue sur la vallée de l’Orne. Culey le Patry garde aujourd’hui sa tradition agricole et rurale qui lui permet d’offrir aux touristes des chemins et sites, propices à la randonnée.