Cauville

Identité

Nombre d’habitants (RGP08) : 155
Superficie de la commune : 550 ha
Nom du Maire : Mr Jean SUARD
Adresse Mairie : 14 770 Cauville

Tél/Fax:   02 31 25 21 88
Horaires d’ouverture de la mairie: Mardi 16h-18h et Vendredi 13h-15h

Permanence du Maire : Mardi 16h00-18h00

Situation géographique

Commune de la Suisse Normande, Cauville se situe au centre de 3 cantons, à 15 km de Condé/Noireau, 12 km de Thury-Harcourt et 12 km d’Aunay/Odon.

Curiosités

Eglise St Barthélémy 1858, vallon de l’Herbion.

Historique

Cauville vient du latin Calvus villa, c’est-à-dire la villa du chauve, le fondateur du domaine sur lequel se développa le village qui devint au début de ce millénaire une paroisse.

Une voie romaine reliait les anciennes villes de Juclains et Vieux. De nombreuses voies secondaires desservaient plusieurs domaines Gallo-romains ainsi que quelques camps fortifiés établis sur les collines des alentours. La villa du chauve peut dater de cette époque c’est à dire environ entre le deuxième et quatrième siècle après Jésus Christ.

De fondation gallo-romaine ou normande, Calvuy Villa fut certainement habitée au début de l’ère chrétienne, car au siècle dernier, on y a retrouvé des tuiles datant de cette époque.

Le territoire de Cauville fut de longue date partagé entre différents fiefs nobles ou roturiers dont les plus importants étaient le Montgautier et Fresne. Ces deux fiefs ont appartenu à plusieurs familles successivement du 14e au 18e siècle.

En outre, un cadastre napoléonien fait référence à des zones boisées importantes à l’est de la commune.

L’économie de la commune reposait au 18e siècle essentiellement sur une agriculture d’autosuffisance basée surtout sur la culture des céréales (sarazin, seigle et avoine). L’élevage tenait une partie fort modeste.

champsdelin

La plupart des habitants, petits paysans pratiquaient le tissage du lin et du chanvre surtout. Les chênnevières étaient courantes à cette époque, mais leur exploitation ne donnait lieu qu’à un artisanat limité aux besoins locaux. Par contre, le filage de la laine puis du coton tenait une grande place dans l’activité des habitants de Cauville. Le produit était destiné pour la fabrication des serges dans les fabriques de Condé sur Noireau.

Le déclin de la commune coïncide avec l’industrialisation des vallées de l’Orne et du Noireau.

Cauville est aujourd’hui une commune essentiellement agricole où les habitants et les résidents secondaires aiment vivre.