Fresney le Vieux

Identité

Nombre d’habitants (RGP08) : 294
Superficie de la commune : 248 ha

Nom du Maire : Monsieur Gilles DE COL
Adresse Mairie : 15 Route de Barbery – 14220 FRESNEY LE VIEUX
Horaires d’ouverture : Du lundi au Vendredi et les 1er et 3ème Samedis du mois à la Mairie de Cesny Bois Halbout
Permanence du Maire : Le jeudi de 17h à 18 h à la mairie de Fresney le vieux

Tél. : 02.31.78.30.67

Situation géographique

Commune du Cingal, canton de Thury-Harcourt.

Curiosités

Château de Fresney – XVIIIème Siècle
Ce château, dont l’architecture correspond d’avantage à un manoir, a été construit par la famille Pigache dans la tradition des constructions locales. La travée centrale est couronnée par un fronton triangulaire. L’aménagement d’une mansarde constitue l’élément original de l’édifice par rapport au modèle de référence.

Château du Mesnil-Saulce – XVIIIème Siècle
Ce château est construit par la famille de Gosmenils. Le jardin et les plantations sont l’œuvre de Geoffroy de cette même famille, en 1780. Hormis les deux pavillons flanqués aux extrémités du corps central, la demeure est édifiée selon l’architecture typique des châteaux de cinglais.

Eglise St Jean Baptiste – XIXème Siècle
Une église dédiée à Saint Jean Baptiste, est attestée dès 1811. A cette date, elle est donnée par Robert de May à l’abbaye de Barbery. Au XIXème Siècle, cet édifice remplace l’ancien bâtiment. Endommagée en grande partie par les bombardements de 1944, il est restauré à l’initiative de l’abbé Tessel, curé de la paroisse.

Cadran Solaire – XIXème Siècle
Disposé au dessus de la porte d’entrée de l’église, ce cadran solaire est exposé plein sud. A une époque où les montres sont encore des articles de luxe, le cadran solaire permet aux habitants de connaître l’heure.

Maître Autel – XVIIème ou XVIIème siècle
L’autel porte les initiales du saint patron de l’église. Autrefois, la niche centrale du retable accueillait un tableau, qui a disparu. Un chérubin soutient une inscription en latin : « non surrexit major joanne baptista ». Quatre colonnes peintes en faux marbre supportent une gloire et un ange, qui n’appartiennent pas au retable d’origine. Celui-ci a été restauré au cours du XXème Siècle.

 

Historique

Comme les villages voisins, Fresney le Vieux est né au Xème ou XIème siècle, à la suite du défrichessement d’une partie de la forêt de Cinglais. La libération des terres exploitables permet à des paysans de s’installer sur le territoire. Le village, dont la disposition n’est pas concentrée, est le fruit de la juxtaposition des fermes et des maisons de manœuvriers. La population principalement occupée dans l’agriculture, atteint un nombre maximum de 303 habitants en 1836. L’ancien nom du village Fresney-le-galeux, est abandonné au profit d’un nouveau suffixe qui n’évoque pas son ancienneté par rapport à Fresney le Puceux, mais l’en distingue.